Comment j’ai commencé le Triathlon

D’une blessure à un coup de boost.

Si on m’avait dit un jour que je ferai du triathlon, je n’y aurai jamais cru. Et pourtant, tout a commencé en Décembre 2017.

Triathlon Aix les Bains – Septembre 2019

J’ai eu la chance de pouvoir, chaque année, faire plusieurs sport différents, mes parents m’encourageaient à tester un peu de tout. Le ski (celui là, il ne m’a jamais quittée),escalade, gymnastique, tennis, danse, GRS, athlétisme…

Puis à l’âge de 10 ans à peu prés et jusqu’à la fin du lycée, la natation était mon sport, celui qui me plaisait par dessus tout, celui qui, en plus, m’aidait à me « vider la tête ». Je m’entrainais les soirs de semaines, avec quelques compétitions les week-end. Certains jours j’avais du mal à me motiver, mais en ressortant je ne regrettais jamais d’y être allée! De manière générale, l’eau a toujours été un élément dans lequel je me sentais bien et apaisée.

En 2011,mes études m’ont amenée dans une autre ville et j’ai laissé de côté tout ça. Ce qui nous amène à novembre 2017. Installée sur Lyon depuis deux ans, je décide de reprendre un peu plus sérieusement le sport. Footing les week ends et certains matins, salle de sport la semaine, quelques trails, des passages à la piscine par ci, par là. Ce n’est plus du tout le rythme que j’ai connu, c’est différent.

Au fil du temps les footings deviennent plus fréquents, et la course à pied devient mon moteur, ma motivation. Je me souviens qu’après avoir fait mon premier Lyon Urban Trail de nuit avec un copain, la motivation m’a prise (ou j’ai pris la motivation?) et c’est là que tout commence.

La plus belle erreur que j’ai faite

J’augmente la fréquence: de deux courses à pied par semaine, je passe à trois, puis quatre. Et un jour, j’ai voulu en faire encore plus, mais trop rapidement.

Une douleur au niveau du genou droit s’installe, je n’arrive plus à courir, et je peine à marcher, conduire, j’avais même une attelle pour travailler (à l’époque j’étais chez Décathlon au rayon sports d’eau). Après quelques semaines de questionnements et d’examens, je passe finalement une IRM et on m’annonce un syndrome rotulien. STOP la course à pied, bonjour le repos et la rééducation.

Les séances de kiné s’enchainent, je découvre le vélo en salle, une première, malgré ma réticence envers les sports d’intérieurs, je trouve ça plutôt sympa en fait! Le temps passe et ce n’est qu’en Juillet 2018 que je reprends doucement le trail. Presque 8 mois sans course à pied et un temps de rééducation infiniment long.

D’un article à une inscription en club de triathlon

Puis un jour je tombe sur un article intéressant: l’entrainement croisé. Il s’agit de pratiquer d’autres sports pour venir compléter et progresser sur un sport principal (exemple: compléter la course à pied par de la natation et du vélo). Comment éviter de se blesser, s’entrainer intelligemment, etc.

Cet article m’a touchée, il a clairement réveillé quelque chose en moi. A ce moment, je crois que j’y ai vu plusieurs opportunités:

1) revenir à la natation

2) apprendre le vélo de route (le vélo en salle m’a finalement convaincue)

Regain d’énergie, élan de motivation, dans ma tête ça ne fait pas de doutes: je veux essayer le triathlon!

Je pose pour la première fois mes pieds sur les pédales d’un vélo de route. Je n’en avais jamais fait, je vous laisse imaginer le sketch! OH JOIE des débuts sur route!

C’est en Septembre 2018 que je décide de

1)m’inscrire en club.

2) acheter mon premier vélo de route

Je me souviens de ce moment où j’ai envoyé mon formulaire de demande d’inscription à l’ASVEL Triathlon, club de cœur dont je fais toujours partie depuis 3 ans maintenant (Novembre2021), club dans lequel j’ai rencontré de merveilleuses personnes et dans lequel je m’investis.

Je me souviens encore de ces journées où je cherchais sur TrocVélo, de ce moment où j’ai trouvé celui que je voulais et que je suis allée le chercher à Seynod, à côté d’Annecy.

La suite, vous la connaissez. Et pour ceux qui ne la connaissent pas, vous la devinez: je vis les meilleurs moments de ma vie ET je prépare un IRONMAN.

Je vous laisse un peu de lecture à travers ce blog, où vous trouverez mes comptes rendus de courses, mais aussi les moments clés, les moments forts.

Merci à tous Merci à ceux qui sont là/ont été là pour me soutenir, ceux qui participent/ont participé à mes aventures depuis 3 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :